NOS AMIS QUI NOUS ACCOMPAGNENT TOUS LES JOURS DANS NOS JARDINS  OU SUR NOS BALCONS (photos Benoit CHAGUÉ)

Commençons par les mésanges qui seront les plus actives pour visiter les mangeoires

La mésange charbonnière, est la plus grande de nos mésanges et l'une des plus courantes dans nos jardins. Elle visite d'ailleurs assidument nos mangeoires. Sa tête est noire avec deux joues blanches, son dessous est jaune avec une bande médiane noire ; Le dessus est vert et l'aile gris-bleu barrée d'un trait blanc.

La mésange bleue, est aussi très présente dans nos jardins et fréquente aussi facilement nos mangeoires; c'est la plus colorée de nos mésanges, elle présente une tête blanche surmontée d'une calotte bleue et une joue barrée de noir et de bleu sur l’œil ; son dos et ses ailes sont bleus et son ventre jaune.

La mésange huppée, est une petite mésange qui préfère vivre dans les conifères mais elle s'aventurera de temps en temps sur nos mangeoires ou nous pourrons admirer sa belle huppe. sa tête est ornée de noir gris et blanc, son dessus est brun et son dessous beige

La mésange nonnette préfère les feuillus et peu farouche elle fréquente aussi nos mangeoires. Elle a le dessus de la tête noire avec des joues blanches. son dos est gris brun et son ventre blanchâtre à beige

La mésange noire préfère les conifères, son nom lui vient de sa tête majoritairement noire avec des petites joues et une nuque blanches, elle arbore un dos gris-bleu et un dessous grisâtre.


Et maintenant observons-en d'autres, courants pour certains, plus rares pour d'autres, mais tous aussi beaux !

Le Rouge-gorge familier est sans nul doute le moins farouche de tous ; il s'approche de la maison ou suit le jardinier ; sa face et sa poitrine rouge-orangé sont caractéristiques sauf pour les juvéniles qui sont tachetés de brun.

Le Roitelet triple-bandeau qui est le plus petit des oiseaux d'Europe (avec son cousin le Roitelet huppé) ne fréquente pas les mangeoires ; il peut cependant être observé dans les jardins au milieu des haies, mais toujours très discret au milieu de la végétation. Quel régal d'apercevoir sa calotte colorée de jaune pour les femelles et d'orange pour les mâles ; son œil est barré d'un trait noir surligné de blanc.

La Sittelle torchepot aime les vieux arbres des forêts et des jardins ; elle parcourt le tronc des arbres souvent la tête en bas ! on la voit aussi fréquemment sur les mangeoires ; elle se reconnaît à sa tête rentrée dans les épaules, un bandeau noir sur l'oeil, un dos gris-bleu et un ventre chamois orangé. 


 

Le Pinson des arbres préfère souvent se nourrir des graines tombées sous la mangeoire ; la calotte et la nuque du mâle sont gris-bleu et sa poitrine roux-rosé ; la femelle présente des tons plus ternes avec un dos brun-vert ; le couple présente une barre blanche sur les ailes (barre alaire).

 

L'Orite à longue-queue aussi appelée mésange à longue queue mais elle ne fait pas partie de la même famille.

Elle a une tête blanche avec une bande noire allant du bec à la nuque. elle se reconnait de loin a sa longue queue noire bordée de blanc et son bec minuscule ;

Elle se promène dans les bois ou les jardins souvent en bande à la recherche de nourriture.

Le Pic épeiche ne dédaigne pas venir se servir à la mangeoire mais il ne fréquentera nos jardins que s'il y a de grands arbres à proximité ; son plumage tricolore : noir blanc et rouge permet de le reconnaitre ; mais attention le Pic mar et le Pic épeichette bien plus rares dans les jardins comme en forêt ont un plumage voisin.