Association d'étude et de protection de la nature et de l'environnement, laïque et indépendante, d'intérêt général et sans but lucratif, régie par la loi de 1er juillet 1901, déclarée en préfecture de Seine et Marne le 23 mai 2006 (J.O. du 24 juin 2006)


L'AGENDA


A propos de notre bibliothèque......

Ouverte à tous (sous réserve d'adhésion)

Le samedi 7 mars  : rendez-vous salle du foyer, à l’Espace Culturel Renée Wanner - 1ère salle en entrant, à droite.

 


REPRISE DES ACTIVITÉS AUTOUR DE LA JEUNESSE

Fidèle à ses engagements, Chartrettes Nature poursuit ses séances d'éveil et de sensibilisation à l'environnement auprès des enfants du centre de loisirs, tous les lundis soir, de 17 à 18 heures. Une quinzaine de volontaires, cette année principalement issus de moyenne section de maternelle, participe avec engouement à ces séances. Ils nous réservent, de semaine en semaine,des surprises tant les connaissances de ces jeunes enfants sont développées !



Le mot du Président

Bien que l'urgence environnementale soit devenue une évidence partagée par le plus grand nombre, il n'est justement pas évident en ce début 2020 de garder l'espoir de faire et de voir bouger les choses  alors que les décideurs politiques restent sourds aux signaux d'alerte des scientifiques, des ONG et de la jeunesse, incarnée par Greta Thunberg, nouvelle égérie du climat et de l'environnement, sourds sur l'état d'urgence de notre planète. La dernière COP 25 en est l'exemple criant !

 

Et si l'humanité n'y arrivait pas ? Si elle échouait à sauvegarder la planète et continuait sur sa trajectoire ? Si nous allions dans le mur ? Jusqu'ici les scénarios des scientifiques étaient destinés à alerter. Catastrophes climatiques à répétition, montée des eaux, acidification des océans, épuisement des ressources, destruction des écosystèmes.  Maintenant le compte à rebours a commencé. Oui la fonte de la banquise se poursuit, oui la population des insectes et des oiseaux a rapidement chuté, oui les incendies dévastateurs se multiplient. Oui l'humanité pourrait finir par mettre en danger sa propre existence.

 

 


Les bords de Seine à CHARTRETTES



 

Vous aimez les orchidées sauvages ?