Association d'étude et de protection de la nature et de l'environnement, laïque et indépendante, d'intérêt général et sans but lucratif, régie par la loi de 1er juillet 1901, déclarée en préfecture de Seine et Marne le 23 mai 2006 (J.O. du 24 juin 2006)


L'AGENDA


EXPO PHOTO

Observez ce qui se passe autour de vous ! La nature, elle, continue sa route, faisant fi des virus... Elle a profité de la réduction du bruit, de la pollution et des dégâts causés par l'homme pour reprendre, un temps, le dessus. Nous espérons que vous en avez profité pour sortir, non pas vos fusils, mais vos appareils photos afin de nous faire profiter "de la nature dans votre environnement immédiat". La réouverture des salles municipales étant programmée pour la rentrée, nous tenterons de maintenir notre expo photo annuelle.


A propos de notre bibliothèque......

Ouverte à tous (sous réserve d'adhésion)

Afin de respecter les consignes de confinement et ainsi participer à la lutte contre la propagation du Covis-19, notre bibliothèque est fermée jusqu'à nouvel ordre. Elle rouvrira ses portes, dès que possible, afin de vous permettre d'emprunter les revues naturalistes dont elle dispose. A bientôt.....donc.



REPRISE DES ACTIVITÉS AUTOUR DE LA JEUNESSE

Fidèle à ses engagements, Chartrettes Nature poursuivra ses séances d'éveil et de sensibilisation à l'environnement auprès des enfants du centre de loisirs, tous les lundis soir, de 17 à 18 heures, dès la rentrée, si la situation sanitaire le permet.



Le mot du Président

 
Le monde d'après

Ce qui semblait impossible depuis des décennies est devenu possible pendant le confinement et beaucoup révaient alors d'un autre monde. Ce confinement, surtout en ville a exacerbé le besoin et la soif de nature, confirmés par les votes des dernières élections municipales .

Puis le déconfinement est arrivé et en quelques jours, des milliers de milliards ont été débloqués pour les multinationales et les grandes entreprises pour tenter d'endiguer le tsunami économique déclenché par la pandémie.

Avec les mesures qu’elle imposait pour notre survie, la crise sanitaire est venue démontrer à tous qu’un basculement rapide est possible en créant un rapport de force populaire. Le jour d’après, plus rien ne doit être comme avant !

 

La crise de la Covid-19 montre l’urgence de moderniser les infrastructures sociales, tout en respectant la transition climatique, mais cet espoir d'un monde meilleur risque vite d’être étouffé par les froides contraintes de l’arithmétique budgétaire.

Certains signes ne trompent pas, les anciens réflexes sont déjà de retour.

Deux exemples concrets : la réapparition de la pollution atmosphérique. Avec le déconfinement du pays, les concentrations d’ozone, de dioxyde de soufre et de dioxyde d’azote ont à nouveau augmenté ces deux derniers mois et ont atteint des pics contraignant à restreindre la circulation automobile.

Autre exemple : les conséquences dommageables engendrées par  les fameux et convoités masques et autres blouses, gants, visières, emballages, plexiglas de protection qui ont defrayé la chronique. En effet avec la crise du coronavirus, le plastique à usage unique pourtant si décrié juste avant (cotons-tiges,pailles et couverts en plastique) a effectué malheureusement son retour en grâce, loué comme le sauveur pour sa facilité de nettoyage et sa protection sanitaire. Ce retour fait craindre une régression aux associations de défense de l'environnement, en plus d’une inquiétude pour la pollution que ces protections à usages uniques abandonnés dans la nature engendrent.

 

Je vous souhaite un bel été pour profiter pleinement de cette nature que nous chérissons mais que nous maltraitions tellement dans le monde d'avant.

 

Alain Meffre, juillet 2020

 


Les bords de Seine à CHARTRETTES



Don de notre subvention municipale

Comme chaque année, la mairie verse des subventions aux associations Chartrettoises qui participent à la vie et à l'animation de notre village.  A ce titre, CNE reçoit une subvention de 600 euros. Mais les circonstances actuelles liées à l'épidémie de COVID-19 n'ayant pas permis d'assurer nos actions habituelles, notamment auprès des enfants de la ville, le Conseil d'Administration, sur avis unanime, a proposé à Monsieur le maire (M. BUREAU) d'octroyer cette participation au CCAS de la ville, afin de soutenir les actions engagées auprès des personnes nécessitant de l'aide (courses, portage des repas,achat des médicaments...). Cette proposition a été réitérée aux nouveaux élus au cours de la dernière réunion par visioconférence.

Quoi qu'il en soit, CNE reprendra ses activités dès qu'elles pourront être assurées sans risque, tant auprès des enfants que des adultes.


 

Vous aimez les orchidées sauvages ?